• Texte du slide

    News

    Média du slide
    Image
    Florent Héau Théo Ould Château de Comborn
Image
Parc du Château du Saillant

Une histoire rythmée d’anecdotes

Ca va vous plaire ! - 17/11/2021

La chanteuse de Lucia Di Lammermoor qui plonge dans la Vézère et y perd sa voix juste avant sa représentation, le pianiste Misha Alperine allongé sur l’herbe pour puiser l’énergie de la nature, Emmanuel Krivine arrivant avec sa jambe dans le plâtre pour diriger l’Orchestre d’Auvergne, le rire communicatif et l’accent russe merveilleux qui donne tant de charme à Mikhaïl Rudy, le grand pianiste Aldo Ciccolini saisi par le trac marchant de long en large dans le hall du Saillant avant son concert, Barbara Hendricks qui annule sa première représentation 4 jours avant, attendant un heureux évènement, les exigences inhabituelles quoi qu’originales de Teresa Berganza en termes de logement, le retard de Yuri Bashmet qui reprend la direction de l’orchestre au milieu d’un mouvement en toute décontraction et qui poursuit sa représentation dans le noir le plus absolu suite à un orage stupéfiant de violence...

Parmi les anecdotes plus récentes : le violoncelliste François Salque qui arrive à Allassac d'un long trajet en voiture le dos bloqué à quelques heures du concert, la trompettiste Lucienne Renaudin-Vary victime d'un accident de voiture une semaine avant sa venue à Sédières... et des événements plus heureux comme le pianiste Arcadi Volodos qui offre au public 6 rappels - un record ! …

Tous ces souvenirs qui surgissent parmi tant d’autres, font partie des anecdotes et aléas qui ont façonné notre histoire, des bribes de vie du Festival de la Vézère qui ont marqué notre identité. Chacun d’eux sont et demeureront bien vivants dans nos mémoires !